Traduction certifiée

La traduction certifiée est un document ayant une valeur juridique officielle identique au document d’origine, grâce à la signature manuscrite et au sceau obligatoire apposé par le traducteur assermenté. Pour faire certaines démarches auprès des autorités administratives, il est nécessaire de joindre la traduction française d’un document rédigé en japonais. On parle de traduction certifiée conforme à l’original ou officielle. Par définition, la traduction ne prête pas serment. L’expression « traduction assermentée » est donc un abus de langage.

La traduction est réalisée et certifiée par mes soins. Je suis en effet inscrit sur la liste des experts judiciaires près de la cour d’Appel d’Aix-en-Provence en tant que traducteur assermenté en japonais – français.

 

ー Les types de documents concernés

– Traduction d’actes d’état civil : acte de naissance, carte d’identité, livret de famille, passeport, etc ;

– Traduction de certificats : diplôme, permis de conduire, etc. ;

– Traduction de documents juridiques : casier judiciaire, jugement de divorce, etc. ;

– Traduction de documents commerciaux : conditions générales de ventes, contrat, registre des sociétés, statuts de sociétés, etc.

 

ー Obtenir une traduction optimale

Pour effectuer une traduction au plus juste, certaines informations doivent être demandées en amont : le contexte général, le destinataire de la traduction, les mots spécifiques déjà traduits (noms de produits, d’entreprises, de personnes…). Les noms propres japonais écrits en Kanji peuvent parfois se lire de différentes façons. Je vous demanderai de me communiquer la transcription de ces noms en alphabet.

 

ー Quelques conseils

– Permis de conduire japonais : Veuillez m’envoyer votre permis de conduire japonais pour obtenir une traduction certifiée en français.

– Permis de conduire français : La traduction japonaise de votre permis français doit être effectuée auprès de la Japan Automobile Federation (JAF). Pour plus de détails, veuillez contacter le Consulat de France à Tokyo.

– Acte de naissance japonais : En général, l’administration française exige une traduction certifiée conforme à l’original, le Koseki Tôhon (Zenbu Jikô Shômei) 戸籍謄本(全部事項証明). Le Koseki Shôhon (Kojin Jikô Shômei) 戸籍抄本 (個人事項証明)est un document simplifié. Sa traduction n’est pas toujours acceptée par l’administration française.

Share This