En commerce international, le Japon est historiquement considéré à juste titre comme un pays tiers vue de l’UE. Des droits de douanes s’appliquent donc naturellement aux échanges économiques entre les deux zones.

Signé à Tokyo en juillet 2018 et avalisé par le Parlement européen en décembre, l’accord sur le libre échange entre le Japon et l’UE (JEFTA) est entré en vigueur le 1er février 2019. Cet accord supranational donne naissance à un marché de 640 millions de consommateurs. Cette nouvelle zone économique représente désormais 30% du PIB mondial.

Le JO de l’UE du 27 décembre 2018 présente cet accord dans sa totalité et ses détails : document en français de 904 pages, téléchargeable ici

Ci-dessous, un article résumant les conséquences du JEFTA sur les exportations des deux zones. Cette synthèse s’appuie également sur différentes fiches réalisées par des organisations officielles des deux pays. Le détail peut être consulté dans le JO de l’UE du 27 décembre 2018.  

 

Rappel : balance commerciale entre le Japon et l’UE / la France en 2018. 

  • Exportations japonaises vers l’UE : 75,7 milliards d’euros.

  • Importations japonaises depuis l’UE : 79,8 milliards d’euros.

  • Exportations japonaises vers la France : 10,1 milliards d’euros.

  • Importations japonaises depuis la France : 6,6 milliards d’euros.

Sources :

 

Effets du JEFTA sur les exportations du Japon vers l’Europe 

Deux grands volets de l’économie japonaise bénéficieront principalement de cet accord.

1/ Produit industriels 

– Automobiles : les 10% de taxes historiques seront progressivement supprimées d’ici 8 ans.

– Pièces détachées (automobile) : les droits de douanes seront éliminés immédiatement.

– Equipement divers (chimie et électronique) : les droits de douanes seront éliminés.

 

2/ Produits agroalimentaires

– Fin des droits de douanes sur les produits japonais suivants : viande de boeuf, thé, produits de la pêche.

– Vins et spiritueux : élimination des droits de douanes et mise en place d’une certification « vin japonais ».

– Mise en place de l’indication AOP pour les alcools japonais, y compris les saké.

 

La nomenclature détaillée de l’accord est disponible dans le JO du 27 décembre 2018 de la page 173 à 233. 

 

Effets du JEFTA sur les exportations de l’Europe vers le Japon

Plusieurs grands volets de l’économie européenne bénéficieront de cet accord.

1/ Les produits chimiques et les textiles seront exonérés de taxes immédiatement. 

2/ Les produits du cuir et les chaussures seront progressivement exonérés de taxes sous 16 ans.

3/ A l’exception du riz et du sucre, les produits agroalimentaires  bénéficieront de la suppression progressive des taxes. L’accord prévoir également la reconnaissance des AOP européennes au Japon.

 

La nomenclature détaillée de l’accord est disponible dans le JO du 27 décembre 2018 à partir de de la page 234. 

L’accord prévoit également d’autres éléments pour renforcer les échanges économiques croisés. On note par exemple l’ouverture de certains marchés publics japonais aux entreprises européennes.

Share This